Master of Science Écologie

Master of Science Écologie

Master of Science de l'école de l'environnement et de l'écologie EGPN - École de Gestion et Protection de la Nature

Master of Science – Écologie – Diplôme de niveau 7 (Bac +5) 

Titre de Chef de projet environnement enregistré au RNCP38593

LOGO EPGN RNCP-9

La croissance économique et démographique exerce une pression sur les écosystèmes telles que beaucoup d’habitats naturels sont aujourd’hui menacés. 

Le Chef de projet environnement joue un rôle majeur dans la preservation et la gestion durable de notre environnement.


Le Master of Science en Écologie forme au métier de Chef de projet environnement. Les appellations utilisées peuvent différer en fonction du lieu et du milieu d’exercice.


Le rôle du Chef de projet environnement consiste à concevoir, coordonner, et mettre en oeuvre des mesures de restoration, de réhabilitation, ou de préservation d’une zone naturelle dans le cadre d’un projet environnemental ou bien d’identifier l’impact environnemental de l’activité humaine afin de le réduire.

Le Master of Science en Écologie de l’Ecole de Gestion et Protection de la Nature – EGPN forme des professionnels de l’environnement disposant d’une véritable expertise naturaliste, d’une maitrise de la réglementation en vigueur ainsi que d’une parfaite compréhension des enjeux environnementaux. 

Master of Science en écologie : travailler dans la recherche

Reconnu, ce Master of Science en Écologie de l’Ecole de Gestion et Protection de la Nature – EGPN, est accessible après une 3e année en admission parallèle ; il permet d’obtenir aux 120 crédits et de poursuivre en thèse (doctorat en sciences).

Le master de l’EGPN a également pour finalité de former des spécialistes et des chercheurs de haut niveau dans le domaine de la Gestion et la Protection de la Nature.

RYTHME, PÉDAGOGIE & NETCAMPUS

La formation en Master of Science en Ecologie se compose d’enseignements animés en pédagogie active, d’enseignements pratiques et d’enseignements en gestion de projet et développement personnel et professionnel, ainsi que de 2 sessions de stage.

Les cours Master of Science en Ecologie sont diffusés à l’avance et disponibles sur notre plateforme NetCampus. Les étudiants n’ont pas à copier le cours sous la dictée. Les cours sont réellement interactifs.

Les cours du Master of Science en Ecologie sont animés par des universitaires, des professionnels en gestion et protection de la nature, des experts en environnement, des représentants des organisations nationales. Ceci permet une confrontation directe des étudiants avec le monde professionnel favorisant l’insertion professionnelle future.

IMMERSION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Ce que nous devons apprendre à faire, nous l’apprenons en le faisant. Aristote

Stages professionnels

40 semaines réparties sur 2 ans : 

  • 1ère année : 20 semaines de stage
  • 2ème année : 20 semaines de stage

Pratiques et projets professionnels

  • Travaux de recherche
  • Analyses de terrain
  • Gestion de projet

Apprentissage en entreprise

Rythme d’apprentissage : 2 jours d’école et 3 jours d’entreprise. Une sortie sur le terrain a lieu tous les jeudis.

ENSEIGNEMENTS & ADMISSION​

COMPÉTENCES

L’objectif de développement de compétences suppose qu’à la fin de leur formation, les apprenants sont compétents dans les domaines suivants :

C1.1 Recueillir les besoins et attentes des différentes parties prenantes impliquées dans le projet environnemental ou à impact environnemental en planifiant des entretiens structurés à des stades d’avancement judicieux pour contextualiser le projet environnemental ou à impact environnemental.

C1.2 Hiérarchiser les enjeux économiques, sociaux et environnementaux en construisant une matrice de matérialité et en positionnant les enjeux exprimés par les parties prenantes pour identifier la ou les problématiques principales à traiter dans le cadre du projet environnemental ou à impact environnemental.

C1.3 Recueillir les données existantes sur le périmètre du projet environnemental ou à impact environnemental en effectuant une collecte d’informations sur les contraintes techniques et réglementaires applicables auprès des parties prenantes identifiées pour déterminer le stade d’avancement du projet environnemental ou à impact environnemental.

C1.4 Sélectionner les études environnementales à conduire dans le cadre d’un projet environnemental ou à impact environnemental en identifiant les données à collecter sur le périmètre du projet afin de déterminer les moyens à engager et les délais pour les obtenir.

C1.5 Organiser la démarche et la méthodologie de recueil des données relatives à la biodiversité, aux ressources naturelles, aux écosystèmes et aux impacts des activités humaines sur l’environnement en identifiant les méthodes et outils adaptés pour répondre à la ou les problématiques identifiées.

C1.6 Etablir le cahier des charges du projet environnemental ou à impact environnemental en précisant  la demande, les parties prenantes, la ou les problématiques, les actions de restauration, de réhabilitation, de préservation ou d’étude d’impacts à engager, les moyens humains, matériels et financiers alloués et le cadre légal, normatif et réglementaire applicable pour le valider avec le donneur d’ordre.

C2.1 Concevoir le plan d’actions en intégrant les livrables attendus, le délai et les moyens humains, financiers et matériels pour assurer sa coordination.

C2.2 Assurer la disponibilité des ressources humaines, matérielles et financières en sélectionnant des acteurs compétents et équipés avec des tarifs négociés au plus juste afin de respecter le plan d’actions défini dans le cadre du projet environnemental ou à impact environnemental.

C2.3 Expliquer aux acteurs internes ou externes les actions à réaliser en tenant compte des priorités, consignes et contraintes, des critères qualité, des délais et d’éventuels besoins d’adaptation pour coordonner les actions.

C2.4 Prévenir les situations de conflits d’intérêt en mettant en place des moyens de lutte contre la corruption auprès de l’ensemble des acteurs pour garantir l’intégrité du projet et des conclusions présentées.

C2.5 Surveiller l’avancement des actions de restauration, de réhabilitation, de préservation ou d’étude d’impacts en suivant des indicateurs clés de résultats afin contrôler la réalisation du plan d’action.

C2.6 Mettre en œuvre une démarche d’amélioration continue en définissant des actions d’amélioration pour chaque résultat insatisfaisant ou aléas survenus au cours de la mise en œuvre des actions de restauration, de réhabilitation, de préservation ou d’étude d’impacts pour garantir la réalisation qualitative du projet.

C3.1 Analyser les livrables restitués par les différents acteurs internes ou externes en identifiant les axes d’amélioration et recommandations pouvant être mis en œuvre pour préserver la biodiversité, les ressources naturelles ou les écosystèmes.

C3.2 Rédiger un rapport d’étude en synthétisant les impacts du projet à impact environnemental sur les dimensions économiques, sociales et environnementales ou en synthétisant les effets de la mise en oeuvre des actions de restauration, réhabilitation ou préservation dans le cadre de la mise en oeuvre d’un projet environnemental pour souligner les éventuels effets positifs et négatifs.

C3.3 Planifier la mise en œuvre des opportunités d’améliorations suggérées en identifiant les méthodes et outils adaptés pour assurer leur réalisation.

C3.4 Établir une proposition commerciale d’accompagnement à la mise en œuvre de ces recommandations en tenant compte des moyens humains, matériels et financiers requis afin d’assurer la mise en œuvre de chacune des recommandations.

C3.5 Présenter ses conclusions relatives à la mise en œuvre des actions de restauration, réhabilitation, préservation ou d’étude d’impacts aux différentes parties prenantes en argumentant ses conclusions et recommandations en faveur de l’environnement et en tenant compte d’éventuelles situations de handicap des destinataires de ces conclusions, afin de présenter les éventuels effets positifs et négatifs, et les opportunités d’amélioration du projet.

C3.6 Démontrer la pertinence de l’application des conclusions émises dans la proposition commerciale d’accompagnement à la mise en œuvre de ces recommandations en faveur de l’environnement en argumentant chacune de ces conclusions afin d’obtenir l’accord du donneur d’ordre de mettre en œuvre les recommandations visant à préserver la biodiversité, les ressources naturelles ou les écosystèmes.

OBJECTIF

Certification : Chef de projet en environnement

Qualification : Titre RNCP de niveau 7 

Niveau : Bac +5 – Niveau 7

Nom du diplôme : Master of Science en Écologie

Type d’études : Programme Master of Science en 2 années

Classification internationale : Master of Science / Certification Professionnelle enregistrée au RNCP

DÉBOUCHÉS

Chef de projet environnement

Chef de projet biodiversité

Ingénieur en environnement

Chargé de mission environnement

Auditeur environnemental

L'OFFRE SE TERMINE DANS :

Jours


Bourses d'études « Innov'Acteur »
2 000 € par an

En l’honneur des 10 ans du Printemps des Inscriptions de Diderot Education, 

soutenu par la fondation Sapere Aude, l’EGPN offre 10 bourses d’études.

 

Candidatez avec le code bourse : CANDIDATINNOVACTEUR 

 

Ne manquez pas cette chance unique et formez-vous en environnement et écologie !